Se souvenir de Suzanne

Se souvenir de Suzanne
Notre chère amie et collègue, Suzanne McLauchlan, est décédée tragiquement jeudi, 8e octobre, 2009.
L'esprit de Suzanne brillera pour toujours dans nos coeurs.
Email Hommages
_______________________________________________________________________________________________
Expérience de Tai Chi avec Suzanne
Greta Reidy, Mackay, QLD, Australie
En janvier 2000 après avoir assisté à une autre des ateliers d'une semaine du Dr Lam à Sydney, Suzanne a décidé de commencer l'enseignement d'un cours de Tai Chi pour l'arthrite en février. Je connaissais la qualité de l'enseignement de cette femme polyvalente, après avoir assisté à des cours de Linedance, Aquafitness et Gentle Exercise enseignés par elle, et décidé de «faire un essai». Peu sachant que presque dix ans plus tard, je serais encore «en train de faire un tour».
Admettant librement qu'elle «ne connaissait pas grand-chose au Tai Chi», elle nous a enseigné très lentement et était assez inventive pour varier nos pratiques. Nous avons pratiqué dans un groupe entier, les petits groupes et les paires. Nous avons affronté toutes les directions imaginables, parfois en ligne face à face et d'autres fois avec le dos l'un à l'autre, nous avons même pratiqué en cercle. Cela nous a donné une excellente base. Elle nous a gardé intéressés jusqu'à ce qu'elle puisse aller à une autre formation pour en savoir plus et revenir revigorée. Puis elle a partagé ses nouvelles connaissances et enthousiasme avec nous. Elle a régulièrement assisté aux ateliers annuels et après Janvier 2004 elle a annoncé qu'en juin prochain elle assisterait à l'entraînement américain qui se tiendra à Monterey, en Californie. À ce moment-là, j'étais suffisamment motivé pour l'accompagner. Ce serait son premier voyage à l'étranger et mon premier atelier de Tai Chi, donc c'était une grande aventure pour nous deux. Nous avons vraiment apprécié l'expérience et après cela, l'un de nos nouveaux amis Tai Chi a fait tout son possible pour nous conduire à San Francisco où nous devions rester quelques jours avant d'aller à Los Angeles et ensuite à la maison. Quand nous sommes arrivés à San Francisco, qui a beaucoup de rues à sens unique près de l'endroit où nous devions rester, nous avons constaté que beaucoup de choses étaient bloquées pour un Mardi Gras Gay Pride. Notre chauffeur a passé une heure et demie à essayer de nous rapprocher de notre hôtel. Finalement, nous étions assez près pour y aller à pied. Merci Thérèse, ta gentillesse n'a jamais été oubliée. Nous avons tellement aimé notre expérience aux Etats-Unis que nous sommes retournés 3 plusieurs fois, dans différentes parties du pays et avons prolongé nos séjours pour faire du tourisme.

En janvier 2005, je suis allé à Sydney avec Suzanne et je l'ai fait chaque année depuis. Dans 2009, les gens de 11 de Mackay ont assisté à l'atelier de Sydney, grâce aux encouragements et au soutien de Suzanne. Elle a continué avec ses cours et son auto-éducation, motivant et encourageant tous ceux avec qui elle est entrée en contact.Suzanne à l'atelier One Week à South Hadley MA États-Unis juin 2008
Maintenant, Mackay a des dirigeants qualifiés 8 qui enseignent des cours communautaires, quelques-uns qui enseignent des cours dans le cadre de leurs professions et certains qui se qualifient pour des raisons de développement personnel. Comme l'a dit le Dr Lam "elle a planté des graines"
J'ai eu la chance d'avoir bénéficié de son expertise, de son enthousiasme et de son énergie pendant tout ce temps. Cette expérience de Tai Chi avec Suzanne m'a ouvert des portes pour voyager, rencontrer des gens et vivre une expérience que j'aurais autrement manquée. Ce fut un moment de fierté pour moi d'être présente à South Hadley, MA. États-Unis, quand pour la première fois, Suzanne a pris sa place dans l'alignement des maîtres formateurs.
Ce voyage de Tai Chi avec Suzanne est une partie appréciée de ma vie avec de nombreux souvenirs et expériences merveilleux dus à l'enthousiasme, à la motivation et à l'inspiration de Suzanne McLauchlan.
Vale Suzanne.
sauvegarder à l' Chandail
_______________________________________________________________________________________________
Un hommage à Suzanne
Elva Arthy, Maître formateur, Redlands, QLD, Australie
Beaucoup de gens disent que nous devrions vivre chaque jour comme si c'était notre dernier. Souvent, il faut un traumatisme ou une perte pour la réalisation de prendre forme et devient rapidement une attitude de vie. Suzanne était quelqu'un que je connaissais et qui vivait pleinement la vie à tous les niveaux - famille, travail, intérêts de la vie, amis. Je n'ai jamais connu quelqu'un avec une telle capacité de s'intégrer autant dans sa vie. Ses journées étaient pleines et aussi pleines.
Beaucoup d'entre nous ont vu Suzanne comme quelqu'un dont l'énergie sans fin n'a pas connu de limites. Elle a vu tant de projets valables pour son temps et ses contributions. Et ce n'était jamais un coup d'œil passager - mais quelque chose qui méritait la générosité de son temps et l'engagement nécessaire pour le travail. Je connais Suzanne depuis plus de 27 ans et à cette époque, je me suis émerveillé de sa capacité à travailler. J'ai aussi vu l'épuisement, la fatigue et le côté vulnérable et vulnérable qui allaient de pair avec l'énergie et le dynamisme qui faisaient tellement partie de qui elle était. Quelquefois sa bronchite était si mauvaise que je m'attendais à ce qu'elle tombe à tout instant - mais les réunions et la planification se poursuivaient avec bonne humeur, un sourire classe et chaleureux, souvent jusque tard dans la nuit (lu comme le matin) comme s'il n'y avait pas de lendemain. minute à perdre.
Au tout début de notre vie de couple, je connaissais Suzanne comme une mère de quatre enfants très occupée et un instructeur de conditionnement physique très motivé ayant de l'expérience et de l'éducation. Une grande partie de son expérience a été reportée dans National Fitness que nous étions à cette époque, une organisation occupée avec plus de instructeurs 350 à l'échelle de l'État. C'étaient les jours avant les "gymnases", avant "aérobic" les jours où il y avait un sens profond de la communauté, la participation et la contribution. Dans 1985, lorsque les autres États ont abandonné l'aptitude de la communauté à se concentrer sur l'entreprise privée et la forme corporative, l'organisation du Queensland est devenue la Queensland Keep Fit Association avec beaucoup de motivation et de motivation pour les programmes de santé communautaire. Comme beaucoup d'organisations et de changements culturels se produisaient à ce moment-là, de nombreux instructeurs sont devenus des travailleurs à temps plein et les chiffres sont tombés. Au fil du temps, Suzanne a été élue présidente et a occupé ce poste jusqu'à maintenant. Un de ses meilleurs efforts a été pour une conférence "Vision 2000" qu'elle a organisée à Seaforth, Mackay. C'était toujours le rêve de Suzanne de construire une fois de plus le QKFA dans la force motrice de la forme physique de la communauté de ces premiers jours capiteux.
De toutes les nombreuses organisations communautaires auxquelles elle a participé, Centre d'information sur la santé des femmes, Soins infirmiersSuzanne au dîner social à Terre Haute aux États-Unis Atelier Juin 2007 Les mères et Lifeline Counselling se distinguent dans ma mémoire. Son engagement était continu, ouvert, dévoué. D'une certaine manière, elle a trouvé de la place pour plus. En janvier 1999 j'ai assisté au premier atelier de janvier à Sydney avec Paul - et mon monde entier a changé pour toujours - comme il le fait! En octobre de la même année, Paul a présenté le premier atelier de TCA au Queensland et Suzanne a été formellement introduite au début d'un grand changement et d'une force dans sa vie aussi.
Peu de temps après, elle assistait à tous les ateliers du mois de janvier et elle n'avait pas besoin de se «tordre les bras» pour faire le grand saut vers les ateliers de juin avec nos collègues et amis américains. Quel bon moment nous avons toujours eu - excitant, en expansion, et toujours s'ouvrir à de nouvelles idées et de nouveaux concepts et expériences. Suzanne a toujours été une excellente consommatrice et une grande voyageuse. Greta nous a rejoint pour notre temps en Chine et Suzanne était grande sur le shopping, et riant, les yeux grands et émerveillés. La Corée nous a tout gâché: nous avons partagé le même logement à Séoul et les souvenirs se sont répandus.
Devenir un maître formateur avec Paul était un honneur et une réalisation qui lui ont donné quelque chose au-delà des mots. Il lui a également donné les ailes pour délivrer son enseignement de la santé avec un soutien scientifique sérieux. Nous parlons de «passion» et d '«engagement» - mais c'est plus que cela. Elle a su motiver et vraiment encourager ceux qu'elle a enseignés avec beaucoup d'enthousiasme. Mais je pense que la qualité qui dure le plus chez Suzanne était sa capacité à être positive. Il n'y avait aucune place - jamais - pour la négativité - et beaucoup de gens ont apprécié cette qualité en elle pour ne pas mentionner son rire et son sens de l'aventure, sa chaleur et son intelligence, sa force et sa vulnérabilité. Je me souviendrai d'elle pour son amour de la famille. Plus que tout, son amour et son soutien à son mari Douglas étaient toujours présents. Son dévouement et son dévouement envers ses enfants et petits-enfants bien-aimés étaient palpables et la chaleur et l'amour pour sa chère maman et ses sœurs étaient une constante dans sa vie. Je me souviendrai le plus d'un amoureux de la vie - Suzanne - nous vous saluons. Tu vas nous manquer.
sauvegarder à l' Chandail
_______________________________________________________________________________________________
Pour Suzanne
Maree Lamb, Mackay, QLD, Australie
Dr Lam m'a demandé d'écrire quelque chose à propos de Suzanne qui était mon professeur de Tai Chi et amie. Si vous connaissiez Suzanne, vous saurez qu'elle était pleine d'énergie, d'enthousiasme et qu'elle avait une attitude positive, très contagieuse et impossible à ignorer. Elle était la personne «capable de faire» qui a toujours regardé les choses avec un optimisme «à moitié plein». Et je sais que vous lirez et entendrez ces choses à son sujet de la part de tous ceux qui la connaissent. Nous avons tous raison - elle était tout cela et beaucoup plus. J'ai écrit un poème sur l'influence qu'elle a eu sur les membres de sa classe qui a été publié dans le bulletin d'information de 2007. C'était sincère mais léger car je pensais que nous aurions encore beaucoup d'années pour Suzanne pour guider notre voyage de Tai Chi. Mais maintenant, elle nous a quitté, je voudrais juste ajouter ceci:
Suzanne a fait en sorte que les élèves de ses classes se sentent en sécurité. En tant que professionnel de la santé, je savais que tout patient que j'ai envoyé à Suzanne serait en sécurité. Non seulement leur corps, mais aussi leur esprit, leur estime de soi et leur confiance deviendraient forts sous son œil attentif et attentionné. Je savais qu'elle écoutait et observait les gens intensément et qu'elle pensait à chacun en tant qu'individu. Je savais qu'elle comprenait comment guider chaque élève pour qu'il fasse de son mieux et qu'elle aidait chacun à vivre la vie qui lui avait été donnée et à tirer le maximum de chaque jour.
Comment je l'ai su? J'étais aussi son élève et je l'ai ressenti moi-même. Et elle me manque tellement.
sauvegarder à l' Chandail
_______________________________________________________________________________________________
Suzanne McLauchlan
Pat Webber, maître formateur, Narwee, NSW, Australie
Mon premier souvenir de Suzanne est au St Vincent's College de Potts Point pendant la semaine de Sydney atelier. Je ne peux pas dire en quelle année c'était, mais j'ai un souvenir clair de marcher dans la salle à manger et de voir une femme très attirante et souriante qui attendait que des amis sortent dîner. C'était Suzanne. Elle avait l'air géniale - détendue et glamour après un jour de tai-chi. Nous avons échangé des hellos et avons commencé à discuter. Je suis finalement allé sur mon chemin, se sentant soulevé par cette brève réunion.
Au fil des années, je n'ai vu Suzanne que dans des ateliers de tai-chi, mais d'année en année elle n'a pas changé. Suzanne était amusante avec. Elle travaillait dur à tout ce qu'elle impliquait. Son énergie semblait illimitée. Chaque fois qu'elle le pouvait, Suzanne assistait à des ateliers en Australie et à l'étranger pour approfondir sa connaissance du tai-chi.
Lorsque Maree Chadwick a nommé Suzanne au poste de maître formateur au programme de Tai Chi pour l'arthrite, j'ai été très heureuse d'appuyer la nomination. Suzanne m'a ensuite demandé de l'encadrer à Mackay. La veille de l'atelier, j'ai été invitée à rencontrer sa classe de tai-chi - une grande classe pleine de gens aussi férus de moutarde. L'influence de l'enseignant était très apparente. L'atelier lui-même était bien organisé et présenté - Suzanne n'a pas laissé les choses au hasard! C'était une indication des liens étroits entre Suzanne et ses élèves qu'un certain nombre d'entre eux ont donné de leur temps pour aider à l'atelier et pour m'aider à dîner. Suzanne a rendu les gens heureux d'être avec elle.
Notre communauté de tai chi est profondément affectée par la perte de Suzanne, mais beaucoup plus riche pour sa participation.
sauvegarder à l' Chandail
_______________________________________________________________________________________________
Email Hommages
Merci de m'avoir fait connaître Suzanne,
Elle était en effet une personne attentionnée et positive. Suzanne était aussi très claire dans sa communication et elle avait la capacité de donner des instructions qui, tout en guidant les formes de tai-chi, éclairaient aussi les attentes de l'élève quant à ses propres capacités. Suzanne est une enseignante vraiment douée.
Chris Hattle, NZ

Merci pour le mail concernant Suzanne, j'ai travaillé avec elle dans la formation MT à Sydney. Elle était incroyablement charmante et ensoleillée. J'envoie des pensées réconfortantes à sa famille.
Troyce (Thome), États-Unis

La transition de Suzanne est un choc, un avant-goût de notre réalité.
Je suis attristé par cette nouvelle, et mon cœur se tourne vers sa famille et tous ses amis.
Jef Morris, États-Unis

Je verrai que la famille de Suzanne est levée en prière lors de notre culte du dimanche, et que son esprit est recommandé à notre Créateur.
Grâce et paix,
Bruce Young, États-Unis

Je me souviens que Suzanne avait toujours un beau sourire sur son visage et qu'elle aimait vraiment enseigner le Tai Chi. Ma plus profonde sympathie va à toute sa famille et ses amis. Elle va beaucoup nous manquer.
Je l'aurai dans mes prières.
Tony Garcia, États-Unis

Quelles terribles nouvelles. Je ne peux pas croire que c'est vrai. Ne pas voir le sourire chaleureux de Suzanne à l'atelier de Sydney, ne pas entendre ses idées inspirantes et réfléchies, une telle perte pour le monde, une telle perte pour notre famille de tai chi. Mes pensées vont à sa famille, à ses amis et à ses nombreux étudiants en tai-chi. Je me sens honoré de l'avoir connue.
Rani Hughes, Australie

Merci de nous avoir fait part de Suzanne - une très triste nouvelle. J'ai aimé passer du temps avec elle dans nos ateliers aux États-Unis et aussi à Sydney. 07 et moi avions hâte d'être avec elle sur le circuit de la Chine.
Je vais la garder dans une place spéciale dans ma mémoire et garder sa famille dans mes pensées et mes prières.
Jo Zeitler, États-Unis

Je suis attristé d'entendre l'accident et le décès de Suzanne. J'ai eu l'occasion de la connaître un peu quand elle a voyagé aux États-Unis pour les ateliers d'une semaine et a étudié les formulaires 42 avec moi. Je suis sûr qu'elle va beaucoup nous manquer. Mes bonnes pensées et mes prières sont avec vous tous et sa famille en ce moment de perte d'un ami, d'une famille et d'un collègue.
Ralph Dehner, États-Unis

Je suis tellement reconnaissante d'avoir eu le temps avec Suzanne en janvier. Vous ne savez jamais ce que la vie contient. Nous devons saisir toutes les occasions d'être avec ceux qui nous sont chers.
Puissent nos pensées aimantes la soutenir et la soutenir doucement alors qu'elle traverse les mondes.
Mes pensées et mon amour vont à sa famille,
Stephanie Taylor, États-Unis

Je suis très attristé d'apprendre le décès de Suzanne. J'ai vraiment apprécié d'être avec elle lors de nombreuses conférences. Nous lui manquerons tous et le monde aussi.
Cyndy Fels, États-Unis

Il n'y a pas de mots pour décrire ce type de perte. Elle était une fleur brillante. Malheureusement, les fleurs s'estompent. Mon collègue et l'un de mes partenaires de danse me manqueront lors des dîners d'atelier. On se souviendra de Suzanne comme d'une force majeure de notre organisation.
Trouver un bel endroit tranquille pour réfléchir sur sa vie et ce qu'elle nous a apporté.
Mearl Thompson, États-Unis

J'ai été très attristé d'apprendre le décès de Suzanne. Elle était une personne très spéciale, et j'ai apprécié sa compagnie et son sens de l'humour pendant le One Week Workshop. L'année dernière, Suzanne est venue en Nouvelle-Zélande pour assister le Dr Lam lors de son atelier TCD et les étudiants ont été très impressionnés par son enseignement et sa manière gracieuse. Tout le monde sera si triste d'apprendre qu'elle ne reviendra pas aux ateliers de l'année prochaine.
Nous transmettons nos meilleurs vœux à sa famille, à ses amis et à ses étudiants, ainsi que la paix et l'amour à Suzanne pour son voyage.
Hazel Thompson, NZ

Comme c'est triste d'apprendre l'accident de Suzanne. Elle était une personne dynamique et attentionnée et sa famille et ses amis tai chi lui manqueront beaucoup. Son expertise et ses compétences seront une grande perte pour le domaine MT. S'il vous plaît, transmettez mes pensées à sa famille.
Jackie Watt, Australie

J'ai eu l'occasion de rencontrer Suzanne lors de l'atelier de janvier à Sydney et j'ai beaucoup admiré son esprit et une personne et pour ce qu'elle faisait pour la communauté de Tai Chi. Je suis très triste de son décès et mon coeur va à sa famille.
Monika Forstner, États-Unis

J'étais tellement contrarié de recevoir l'email de Paul à propos de Suzanne.
Je connais Suzanne depuis son premier atelier de janvier à Sydney et nous nous sommes rattrapés la plupart des années. Les cinq jours que j'ai passés récemment à Brisbane seront précieux. Nous avons eu le temps de discuter ensemble et nous avons vraiment appris à nous connaître. Suzanne était tellement excitée d'être une nouvelle grand-mère. Être dévoué au Queensland Keep Fit Suzanne a inspiré et était un grand défenseur du programme de Tai Chi pour la santé inculquant à ses étudiants un grand amour de notre art et de ses avantages pour leur santé. Suzanne va tellement nous manquer et, comme Monika, mon cœur se tourne vers sa famille et ses amis en cette triste période.
Rosemary Palmer, Australie

C'est avec beaucoup de choc et de tristesse que j'ai appris de Paul la mort de Suzanne McLauchlan dans un accident de voiture. Comme nous venions de passer plusieurs jours ensemble avec Rosemary et Paul à faire l'atelier de formation MT pour TCD, mes souvenirs d'elle sont très frais. Son énergie et son enthousiasme pour la diffusion du mot tai chi étaient stupéfiants et nous manqueront beaucoup. Mes pensées et mes sympathies accompagnent sa famille en ce moment terrible et j'espère que nos prières et nos méditations faciliteront son passage.
Cela renforce vraiment la nécessité de profiter du moment et de passer autant de temps que possible avec ceux que vous aimez - la vie est trop courte et imprévisible à perdre.
Janet Cromb, Australie

"haere ra, e hoa ma, e moe, e moe, e moe roa ..." adieu mon ami, dors, dors, dors longtemps ... attendons avec impatience notre rencontre dans le ici après, dieu soit avec vous jusqu'à ce que nous nous reverrons!
haere, haere, haere je te po ...
Maître formateur, Toi Walker, NZ

Moi aussi Suzanne me manquera énormément. En général, je ne réponds pas tous aux courriels, mais comme par hasard, je lisais les bulletins d'information de Paul et je trouvais un hommage approprié à Suzanne de la part de ses étudiants. Il était intitulé "Tai Chi le jeudi" dans Paul Avril 2007 newsletter et cela valait la peine d'être lu à nouveau.
Avec de bons souvenirs et un coeur lourd,
Jim Starshak, États-Unis

Je viens de recevoir un courriel de Hazel ... J'ai été très triste d'apprendre que nous avons perdu Suzanne. Je suis sûr que votre cœur souffre de tristesse ... Je suis désolé pour la perte que vous, votre équipe, vos amis et votre famille ressentent. Suzanne m'a énormément aidé cette année pour créer un programme de Tai Chi 4 Kidz professionnel, sûr et amusant. Suzanne était très généreuse avec ses idées, ses contacts, son expérience et son expertise avec le programme.
Je ne sais pas quoi dire ... sauf que je suis vraiment désolé pour la tristesse que tout le monde ressent. S'il vous plaît, transmettez mon amour, mes sourires et votre soutien à votre équipe et à sa famille. Je vais prier son voyage est plein d'amour et de lumière.
Tamara Bennett, NZ

J'ai été attristé d'ouvrir ton email et d'apprendre le décès de Suzanne, ayant eu le privilège de rencontrer Suzanne à l'atelier '08 & 09 Janvier' et appréciant son goût pour la vie et le tai chi, je réalise le vide qu'elle laissera non seulement dans sa famille mais dans la vie de ceux qui l'entourent. En pleurant son décès, nous devons célébrer sa vie.
Barbara Grimley, Australie

Se souvenir de Suzanne .........
Sydney en janvier, l'atelier annuel de Tai Chi au St. Vincent's College. Au coin de la rue, dans l'un des petits cafés en plein air, plusieurs d'entre nous se détendent, partageant des expériences de vie, le tai chi et l'atelier actuel, mangeant une délicieuse délicatesse. C'est ainsi que je me souviendrai de Suzanne, dans une conversation animée avec nous, partageant son enthousiasme pour la vie.
Caroline Demoise, États-Unis

Je voulais quelques jours pour contempler avant d'envoyer mes pensées sur Suzanne parce que les nouvelles étaient si inattendues.
J'ai très bien connu Suzanne. Nous nous sommes d'abord rencontrés à Sarasota en Floride en prenant la classe 24 Yang Style et avons adoré nous relaxer dans la piscine à la fin de la journée en comparant les notes sur nos classes, nos familles et nos vies. Au cours des deux années suivantes, nous avons terminé en juin une semaine de cours de Tai Chi et nous nous sommes entraînés en même temps pour notre certification MT à Sydney. Ironiquement, se retrouvant dans la piscine de St. Vincent, flottant sur des nouilles et comparant les notes de MT avec Marty Kidder. Suzanne riait toujours et je l'entends encore ricaner sur chacune des blagues de Marty, qu'elles soient drôles ou pas.
Suzanne était pour moi une personne d'un tel équilibre, concentration et professionnalisme. Elle était dévouée à ses cours d'exercices, était très préoccupée par la santé et le bien-être de ses élèves et travaillait très fort pour développer sa propre habileté au tai-chi. Je sais qu'elle était sur la route pour devenir un excellent maître formateur de Tai Chi et va vraiment nous manquer. Elle me manquera sûrement à l'atelier de Tai Chi de juin dans l'État de Washington. Mes plus sincères condoléances vont à la famille de Suzanne et à ses amis proches. Il me semble important de noter que j'ai reçu le courriel de Paul à propos de Suzanne alors que j'étais à Las Vegas avant de voir la production du «O» du Cirque Du Soleil. Je me demandais comment je pourrais apprécier le spectacle après avoir entendu de si mauvaises nouvelles quand je me suis rendu compte que Suzanne aimerait regarder tout l'athlétisme exemplaire des nageurs synchronisés dans la distribution et aurait admiré leur dévouement à leur métier, tout comme elle était dévouée à son propre capacité athlétique personnelle et métier de tai-chi. J'ai donc assisté avec joie dans mon cœur et de bons souvenirs de notre amitié, pensant qu'elle serait très certainement d'accord.
Robin Malby, États-Unis

Je suis très triste d'entendre les nouvelles de Suzanne. Elle était une personne très joyeuse pleine de lumière et de laufter et elle se souciait. Je me souviens de ses mots de soutien dans la chaude salle de Tai Chi où nous étions aux prises avec le Sun Style 73 en profondeur. Je crois que son énergie ira de l'avant ...
Amanda Lundvik Gyllensten, Suède.

Je suis très triste d'entendre les nouvelles de Suzanne. Étant mon temps 1st assister à l'atelier annuel de Tai Chi de janvier à St Vincent's College, je me souviens de rencontrer Suzanne. Son approche amicale m'a fait bienvenue à l'atelier. Suzanne m'a été très sympathique, heureuse et serviable. Je vais manquer un nouvel ami. Veuillez envoyer mes plus sincères condoléances à la famille de Suzanne et à ses amis proches.
Jennifer Chung, Singapour

Je suis d'accord que cette perte est un choc. Je pense à Suzanne comme l'une de mes premières amies australiennes, et j'ai toujours hâte de la voir aux ateliers de Sydney et des États-Unis. J'ai eu le plaisir de l'avoir en tant qu'étudiante dans mon cours 24 Forms une année. Nous avons partagé des promenades, du thé, des confidences et des impressions sur le fait d'être des athlètes féminines d'âge moyen qui dépassent un peu notre objectif principal, mais qui se contentent d'atteindre notre objectif d'une autre manière. J'ai beaucoup apprécié les intuitions, l'ouverture et l'enthousiasme de Suzanne. J'envoie mes meilleures énergies pour sa transition et pour le soutien de sa famille en ce moment.
Pat Lawson, États-Unis

Je suis attristé et choqué d'entendre parler du décès de Suzanne, j'ai appris à la connaître lors d'un atelier 2 il y a des années quand elle faisait de la profondeur 73 et suivait avec l'atelier de maître formateur. Elle avait une grande passion et l'amour du tai chi, son énergie a été transmise à tout le monde. Mes pensées et mes prières accompagnent sa famille. Suzanne nous manquera beaucoup.
Libby Godden, Australie

Je viens d'entendre parler des nouvelles tragiques de Suzanne. J'ai eu le privilège d'avoir passé de nombreuses heures sous l'instruction patiente de Tai Chi par Suzanne. C'est à cause d'elle que beaucoup, beaucoup de gens dans notre ville ont ressenti le bénéfice du Tai Chi.
Sandra McBean, Australie
Mes plus sincères condoléances à la famille bien-aimée de Suzanne et à ses nombreux amis pour cette perte horrible. J'ai d'abord rencontré Suzanne à l'atelier de Sydney à 2002. Son charme et sa convivialité ont soulevé mon esprit. Au cours de ces ateliers de Tai Chi à Sydney et à Monterey, j'ai appris à la valoriser en tant que femme sage, compatissante, comprenant pleinement la vie. Son énergie débordante, son enthousiasme et son sens de l'humour effronté la rendaient amusante. Ses amours, sa fierté, ses soins et sa sollicitude pour sa famille étaient primordiaux, et elle était prête à écouter et partager d'autres histoires avec empathie, sur les hauts et les bas de nos vies. Je vais chérir le souvenir de notre quotidien 7. Je descends à Woolloomooloo "pour être en forme pour la journée du Tai Chi", des déjeuners rapides et des dîners détendus, et le partage qui les a accompagnés. Soirées de Qigong sur le Balcon de St Vincent ... .les souvenirs perdureront. Le dévouement de Suzanne pour une population du Queensland en meilleure santé et plus en forme s'embrassait, le Tai Chi enchaînait la danse ... une femme universelle. Nos vies ont été enrichies en la connaissant. Suzanne était une grande mentor dans le voyage de Tai Chi, généreuse dans le partage de ses compétences et de ses connaissances et de son enthousiasme. L'étendue de ses connaissances et de son savoir-faire fait d'elle une formatrice exceptionnelle, une enseignante et une étoile dans notre domaine du Tai Chi. Je lui envoie un chi positif pour son voyage en avant. Vale Suzanne

Mes prières et mon amour suivent toi et ta famille.
J'ai entendu parler de la mort de Suzannes en quittant un concert où Peter
Le magnifique Requiem de Sculthorpe pour son père a été joué. Un hommage approprié pour un merveilleux ami.
Maree Chadwick, Australie

Quelle triste nouvelle triste ... quelle perte.
Je verrai toujours le sourire de Susan, son amour rayonnant pour les gens et la vie et chérir de grands moments que nous avons passé dans une pâtisserie française à Sydney, quand je suis avec elle la dernière fois ....
Jana Solovka, Australie

Puis-je ajouter mon choc aux nouvelles, tout en me souvenant de Suzanne comme étant jeune en esprit et vitale en tant que personne. Elle était dans mon cours de formation de janvier 42 Form il y a quelques années, et elle était toujours amicale et enthousiaste, surtout dans son dévouement aux causes qui la passionnaient. C'est une triste perte pour la communauté taiji et toutes les autres communautés auxquelles elle était infatigablement dévouée. Je suis sûr que Paul transmettra la détresse et les condoléances de tous les instructeurs du BHTCC à sa famille à cette très triste nouvelle.
Angela Cantafio, Australie

Il ne semble pas possible que quelqu'un de si vivant ne soit plus - mais quel héritage elle laisse.
Jenny Day, Australie

Chaque fois que je pense à Suzanne - et j'ai beaucoup pensé à elle depuis qu'elle a reçu cette nouvelle - je ne peux m'empêcher de sourire. Tous mes souvenirs d'elle sont heureux, car son enthousiasme pour le tai-chi et pour la vie était contagieux.
Susan Scheuer, États-Unis

Comme beaucoup d'autres qui connaissaient Suzanne, son départ prématuré m'a laissé stupéfait. Je n'ai que des pensées agréables et des souvenirs amusants d'être en sa présence en commençant par l'atelier 2003 Sydney de janvier (quand nous avons tous deux pris les formulaires Sun 73) pour danser avec elle aux ateliers de juin aux États-Unis. Quel esprit puissant et merveilleux elle a eu en nous touchant de tant de manières positives. Elle a certainement laissé sa marque sur notre organisation et, surtout, sur ses étudiants en Australie. Ce fut un honneur et un cadeau d'avoir pu rire et apprécier ces années 6 passées.
Russ Smiley, États-Unis

Mes sincères condoléances à la famille de Suzanne et à ses amis du monde entier. Chaque jour, je regarde les e-mails au sujet de la triste nouvelle et je suis étonné combien de personnes de partout dans le monde ont touché Suzanne, elle nous manquera.
Jenny Sheldon, États-Unis

Je suis tellement désolé d'apprendre la mort de Suzanne. Sa mort est une grande perte pour nous tous. Ceux d'entre nous qui ont pu la rencontrer aux États-Unis ont tous été inspirés par elle. Je suis tellement reconnaissante que vous lui avez donné mon nom à propos de TCK. Elle m'a envoyé de merveilleuses informations, bonnes et mauvaises, sur ses expériences ainsi que de merveilleuses idées d'activités et de présentation du programme. Ces éléments me donnent une idée de certains des fonds nécessaires pour le programme; surtout si ça va être grand. Je vous envoie des copies de ses e-mails séparément. Elle a essayé de m'envoyer une pièce jointe que je ne pouvais pas ouvrir, mais elle a trouvé un moyen de me faire parvenir l'info. Elle est un acte difficile à suivre. Peut-être ensemble, nous pouvons tous réaliser ses rêves pour TC4K. Ce sera un honneur de suivre ses traces.
Sherry Jones, États-Unis

Je suis aujourd'hui rentré d'Afrique du Sud pour entendre cette nouvelle tragique. J'ai fait la connaissance de Suzanne à travers les ateliers mais surtout quand nous sommes restés ensemble pendant une semaine entière à l'atelier de Kam's Chen. Bien que nous soyons des inconnus au début de la semaine, nous partagions tellement de choses que nous nous sentions comme des sœurs qui partageaient les expériences les plus extraordinaires et qui partageaient tellement de choses, si ouvertement en peu de temps. L'esprit brillant de Suzanne vivra dans ces souvenirs et sera toujours chéri. J'envoie mon amour et ma compassion à sa famille bien-aimée, à ses amis et à tous ceux qui pleurent la perte tragique et inopportune d'une femme si merveilleusement fougueuse et vivante. Quelque part une étoile brillera plus brillamment pour son essence.
Lesley Roberts, Royaume-Uni

J'ai essayé d'envoyer une réponse à tout le monde à propos de la surprise et de la tristesse que j'entendais à propos de Suzanne. Suzanne était une personne merveilleuse. Nous avons toujours pris un peu de temps à chaque atelier, nous avons assisté ensemble, pour s'asseoir et rattraper. J'ai vraiment aimé apprendre à la connaître. Elle va me manquer à chaque atelier à partir de maintenant. S'il vous plaît envoyer mes prières et chi aimante à sa famille.
Dan Jones, États-Unis

sauvegarder à l' Chandail